New.RapiChat.com


 

Le tireur de l’Ophite condamné à 5 ans de prison

Posted by sacceline on February 17, 2017 in Uncategorized |

Le dernier jour  Sac Goyard du procès aux assises de Jocelyn Cyprienne a été consacré aux plaidoiries des avocats et aux réquisitions du ministère public, sous la présidence de Dominique Coquizart.

C’est Valérie Chauvelier, avocate des parties civile, qui a débuté en faisant une mise au point, s’adressant aux jurés : «Trop de caricature tue la caricature !». Ce qui vous est indiqué, c’est que ce bon citoyen n’avait pas d’autre choix que de prendre un fusil et de tirer sur une bande de jeunes. Tous les jeunes de cette cité Ophite ne sont pas des voyous. Oui, il y a des mains courantes qui concernent Abdellah et Yohann, mais ne grossissons pas le trait. Goyard St. Louis Ne vous trompez pas de procès, reconnaissez-leur leur place de victimes. On cherche à expliquer un geste fou par le comportement de gamins qui passeraient leur temps à polluer la vie des autres». L’avocat général Élodie Goyard, pour le ministère public, n’a pas mâché ses mots : «Celui qui a commis les trois infractions pénales, c’est celui qui se trouve aujourd’hui dans le box des accusés. On a eu l’impression que c’était le procès des victimes. Abdela et Yohann sont des victimes et la justice doit protéger les victimes». Estimant aussi que l’état d’esprit de l’accusé «est le même qu’il y a cinq ans, il y a un risque de récidive. Je ne retiendrai pas la peine maximale car il y a des éléments positifs mais pour autant, j’ai de réelles inquiétudes quant à l’impulsivité et à la gravité des faits. Il est exclu de prononcer une peine symbolique car il ne se sent pas Sac à Main Goyard comme le seul coupable. Je propose une condamnation de 8 ans de prison, la confiscation des armes et l’interdiction pendant 15 ans d’en détenir une. C’est une peine que je crois juste, adaptée et nécessaire».

En début d’après-midi, c’est Pierre Dunac, l’avocat de la défense, qui s’est lancé dans une plaidoirie tonitruante qui a duré plus d’une heure devant les jurés : «C’est un drame, certes, mais je voudrais que l’on prenne un peu de hauteur car il ne faudrait pas faire fi de ces cinq années passées et repartir de zéro pour déterminer ce que sera le futur de cet homme. Je ne vais pas vous faire un cours de droit ou de morale mais juger, c’est comprendre. On entend, l’Ophite ce n’est pas Chicago, mais on a le droit de se faire insulter et Goyard Portefeuille de se taire». Puis, ironisant à propos de la phrase de l’avocat général qui avait dit à l’accusé qu’il aurait dû déménager afin d’éviter cette situation, Me Dunac insiste : «Et on vous dit si vous ne voulez pas ça, vous n’avez qu’à déménager ! Ce soir-là c’est un type qui a juste envie d’être tranquille». La suite est connue désormais et l’avocat continue : «Ce jour-là, il ne se résigne pas, il prend une arme, il pète les plombs après des années d’insultes, d’incivilités, c’est insupportable. Il n’a jamais eu l’intention de blesser quiconque. On nous dit qu’il mérite 8 ans parce qu’il n’a pas déménagé. On a le droit de le comprendre, je vous demande juste de comprendre la situation qui fut la sienne et sa réaction, Sac Moynat dont je reste persuadé que nul n’est à l’abri ici d’avoir un jour, par exaspération».

Tags: , , ,

Copyright © 2011-2017 Blog4.RapiChat.com All rights reserved.
Desk Mess Mirrored version 1.8.6.1 theme from BuyNowShop.com.



Free SEO Backlinks Pixel Advertising Network